Burkina Faso: Le PDC de Saran Sérémé lâche Roch Kaboré et rejoint l’opposition politique

Ce qui se laissait entendre à propos de la démission de Saran Sérémé à la tête du médiateur du Faso se confirme de plus, notamment du clash entre elle et le président du Faso Roch Kaboré.

Le divorce est désormais consommé. L’une des grandes figures de l’insurrection populaire, Saran Sérémé vient de lâcher le président Kaboré à travers son parti, le PDC, le parti pour le développement et le changement (PDC) dont elle est la fondatrice. Le président actuel de ce parti, Fadel Abdel Aziz Sérémé vient d’adresser deux lettres dont une est adressée au premier ministre Christiphe Dabiré et l’autre au ministre de l’administration territorial, pour demander le retrait de son parti du gouvernement et de la Majorité présidentielle.

Le PDC quitte donc la majorité présidentielle pour rejoindre l’opposition. Cette démission de Saran Sérémé nous rappelle également la fin de son aventure au CDP en 2013. Elle avait été l’une des première personnalités politique à démissionner de ce parti pour se lancer contre le CDP et Blaise Compaoré. La suite, elle sera rejointe par plusieurs autres hommes politiques dans la lutte qui annoncera la fin du régime Compaoré.

Aussi, cette démission du PDC qui compte trois députés à l’Assemblée nationale de la majorité arrive à un moment où le président Kaboré est en proie à plusieurs difficultés dans la gestion du pouvoir d’état, et même dans la gestion de son parti, le MPP. Nous y reviendrons sur cette dernière question concernant le MPP.

PlaneteActu.com

ACTUALITÉS National