Burkina : L’Armée nationale demande pardon à la population de Pô

Le chef d’état-major de l’Armée de terre, le colonel-major Gilles Bationo a demandé pardon mercredi, à Pô, à la population pour les violences corporelles perpétrées dans la nuit du lundi à mardi dernier par des militaires.

Le chef d’état-major de l’Armée de terre le colonel-major Gilles Bationo s’est rendu ce mercredi à Pô pour présenter les excuses du gouvernement à la population pour les violences corporelles perpétrées dans la nuit du lundi à mardi dernier par des militaires.

La mission a rencontré les autorités religieuses et coutumières et les leaders d’opinions et elle a rendu visite aux malades.

En rappel, des militaires ont violenté des civils dans la nuit de lundi à mardi à Pô (Centre-sud), à cause d’une histoire de mœurs engageant l’un d’entre eux.

Agence d’information du Burkina

BH-wis

PlaneteActu

National SECURITE SOCIÉTÉ