Burkina Faso: Quand la lutte contre le terrorisme révèle une armée aux antipodes des valeurs républicaines

Spread the love

J’en ai marre de tous ces messages que je reçois. J’ en ai marre des confidences de tous ces soldats. Il y a seulement deux semaines de cela, on me disait qu’un chef militaire dans l’Est au lieu de mobiliser ses troupes pour combattre ces hordes de terroristes se permettait de menacer les populations et de se balader dans les bars et buvettes. Et c’est assez grave.

Il y a aussi près d’une semaine, j’ai reçu un message audio dans lequel, un soldat au front était en colère contre sa hiérarchie et il disait qu’il leur arrivait de manger du gari ou du bassi pour aller au front. Il y a très longtemps, dans ce pays, les militaires ont voulu faire de l’armée, une nation dans une nation. Tout ce qui relève du militaire est secret. Et les civils doivent s’éloigner des questions militaires comme si l’armée n’était pas une institution de la République.

Cette peur que les chefs militaires ont semée en nous leur a permis de faire tout ce qu’ils veulent dans les casernes. C’est l’injustice totale. Les soldats de rangs et autres sous-officiers sont exploités au profit de certains officiers supérieurs bourgeois et fainéants qui ne savent que construire des villas et changer de voitures.

Aujourd’hui, cette période est révolue. Nous allons briser l’abcès. C’est difficile de continuer de se taire face à une situation insécuritaire grandissante pendant que des officiers veulent en profiter pour faire leur businesses comme s’ils étaient descendus du ciel. D’abord, il est inadmissible de comprendre que les primes des soldats au front vont de 5000 à 7000 francs par jour.

C’est inadmissible. Même les fonctionnaires qui vont à Koudougou, Kaya et Tenkodogo pour faire des colloques et autres n’importe quoi gagnent entre 15000 et 20000 francs par jour. On peut aussi dire que c’est leur travail. Comment donner des primes de misère à de jeunes gens qui donnent leur vie pour défendre la Nation. Vous pensez que les terroristes prennent 7000 f par jour. Et le comble: ces primes sont irrégulièrement versées et des chefs militaires se permettent de couper souvent ces primes pour des raisons abjectes. Il faut le dire: seule une armée républicaine peut gagner une guerre.

Le mal de notre armée, c’est le fait que pendant longtemps, elle n’a pas été assez républicaine. Un militaire ne sert personne. Il ne sert aucun groupe politique, religieux ou économique. Il sert la Nation. Il défend la Nation. Il est inadmissible que des officiers qui se baladent à Ouagadougou et dans les couloirs du ministère de la défense mettent en difficultés tous les efforts que nous déployons pour gagner cette guerre. Ces pratiques des officiers bourgeois, businessmen doivent prendre fin.

Voyez l’armée tchadienne. Ce sont des soldats qui portent deux ou trois étoiles qui sont au front. A quoi sert un officier militaire qui ne connait que des bureaux climatisés et des voitures de luxe. J’ai toujours dit: quand un soldat brille comme un fonctionnaire des finances, c’est la preuve qu’il est un incompétent.

Pendant que dans certains pays, des capitaines, des colonels et autres généraux sont au front avec les jeunes soldats de rang, ici, des officiers se font garder, et des jeunes militaires gardent même leurs cours. Ils prennent des soldats de rang pour les conduire. Un officier incapable de conduire sa voiture ne mérite pas sa place dans l’armée. Du n’importe quoi. Le changement doit s’opérer partout. Et le peuple doit le revendiquer. Pendant que le pays est sous le joug des terroristes, on ne peut pas continuer à tolérer ces pratiques apatrides, bourgeoises et corrompues .
L’armée est une institution de la République et je ne vois pas en quoi un militaire peut empêcher un civil de parler.
Celui qui se sent morveux se mouche.

J’ai fini .

Adama Amade Siguire

PlaneteActu.com

National OPINIONS SECURITE