L’Italie sacrée championne de l’ Euro 2020, deuil en Angleterre

Spread the love

Finale Euro 2020 – Dimanche, l’Italie a remporté le deuxième titre européen de son histoire, en venant à bout de l’Angleterre aux tirs au but (1-1, 3 tab à 2) à Wembley.

Finale Euro 2020: La renaissance italienne

L’Italie est championne d’Euro. La Squadra azzura s’offre, aux dépens de l’hôte anglais (1-1, 3-2 t.a.b.), le deuxième titre de championnat d’Europe de son histoire après celui de 1968. Tout avait pourtant débuté de la pire des manières pour les Italiens qui ont dû rassembler tout ce qu’ils avaient de résilience pour crucifier, aux tirs au but, une Angleterre qui y croyait tellement. Un sacre qui récompense un mois exemplaire et une renaissance italienne opérée après un énorme gadin et une Coupe du monde ratée.

Les hommes de Roberto Mancini, menés au score dès la deuxième minute face à une Angleterre longtemps devant physiquement, ont eu besoin des tirs au but pour remporter la finale de l’Euro 2020. C’est Gianluigi Donnarumma qui a été l’homme fort de cette épreuve, en stoppant deux penaltys adverses.

L’Angleterre pourra regretter d’avoir opté pour une approche trop défensive après avoir ouvert le score.

Le pari à haut risque de Gareth Southgate

Gareth Southgate et ses poulains ont été rattrapés par son histoire tortueuse de 1968 avec les séances de tirs au but. Ce dimanche 11 juillet, le malheur des anglais est passé par les jeunes lions Bukayo Saka, Marcus Rashford et Jadon Sancho pour cette finale de l’Euro 2020 entre l’Italie et l’Angleterre où quasiment 12 millions de téléspectateurs étaient présents devant M6.

Gareth Southgate a tenté un pari, il l’a perdu. 120e minute de l’irrespirable finale face à l’Italie. Southgate les sort du frigo au moment le plus critique du tournoi et les accable d’une folle pression. Tous les yeux du Royaume sont tournés sur les deux gamins qui peuvent sauver leur été en jouant les héros. Mais le destin va les enfoncer.

A froid, et en manque cruel de confiance et de temps de jeu, le coup de poker ressemble à un suicide. Rashford, 22 ans, touche le poteau de Donnarumma. Deux minutes plus tard, Sancho, 21 ans, bute sur le géant italien. Lui aussi entré en cours de jeu mais complètement absent des débats durant la prolongation, Bukayo Saka, 19 ans, enterre les espoirs du Royaume alors que Jordan Pickford avait maintenu les sujets de sa Majesté en vie en multipliant les miracles. Cette si séduisante Italie prolonge au passage son invincibilité à 34 matches, toutes compétitions confondues.

Source: afrique-sur7

PlaneteActu.com

International SPORT