Colloque sur le cardinal Paul Zoungrana : Une messe d’ouverture pour débuter les travaux

L’église catholique burkinabè organise du 29 avril au 2 mai 2021 à Ouagadougou, un colloque sur la vie et l’œuvre du cardinal Paul Zoungrana. A cette occasion, une messe d’ouverture a été dite ce mercredi 28 avril 2021 à la cathédrale de Ouagadougou.

C’est le cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque de l’archidiocèse de Ouagadougou, qui a présidé la messe d’ouverture du colloque sur la vie et l’œuvre du cardinal Paul Zoungrana. L’objectif de cette rencontre avec le seigneur, lui confier les travaux à venir. L’église famille de Dieu du Burkina a prié pour que l’activité soit bien menée jusqu’à terme.

Pour le cardinal, le Christ lui-même a dit que sans lui, on ne peut rien faire. C’est pourquoi il est heureux et bénéfique de commencer par la célébration eucharistique. Il a expliqué que durant les quatre jours d’échanges, il s’agira aussi de rendre grâce au seigneur pour ce qu’il a donné au cardinal Paul Zoungrana d’être pour Dieu lui-même, pour l’église et pour la société. L’archevêque de Ouagadougou a expliqué que l’homme de son vivant a joué un rôle déterminant pour l’église.

Les fidèles lors de la célébration

Evêque à 43 ans

Il a été nommé évêque à 43 ans. Il a exercé sa mission pendant 35 ans. Le cardinal Paul Zoungrana a donné toute sa vie. Il a géré de grandes responsabilités. Il fut père fondateur de la conférence épiscopale d’Afrique de l’ouest. Il est aussi le premier président de tous les évêques d’Afrique et de Madagascar. Son don de soi a été non seulement bénéfique à l’église du Burkina mais aussi à celle de l’Afrique et du monde.

Le cardinal Philippe Ouédraogo

Le colloque permettra donc de mettre en exergue les vertus de cet homme. Cela pourrait inspirer le peuple de Dieu. L’idée est qu’il y ait des saints africains. C’est par ces travaux qu’on peut arriver à cela. Le cardinal Philippe Ouédraogo espère que cela pourra aboutir à une béatification et pourquoi pas à une canonisation du cardinal Paul Zoungrana. Pour cela, il demande aux fidèles catholiques de les accompagner en prière.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Culture National SOCIÉTÉ