Edouard Balladur (ancien Premier ministre français): « La France n’a pas à s’excuser pour le génocide au Rwanda »

Edouard Balladur (ancien Premier ministre français): « La France n’a pas à s’excuser pour le génocide au Rwanda »

Premier ministre français au moment où se produisit le génocide rwandais, Edouard Balladur fait partie des hommes politiques de l’Hexagone qui refusent encore de reconnaitre une quelconque responsabilité de leur pays dans cette tragédie.

Le Premier ministre français entre 1993 et 1995 ne voit pas pourquoi la France doit présenter ses excuses par rapport au génocide rwandais d’avril 1994. Alors qu’un rapport écrit par des français pointe du doigt une responsabilité des autorités françaises de l’époque, Edouard Balladur ne se sent pas concerné par un acte de contrition.

Interrogé sur les antennes de France 24, Edouard Balladur minore le rôle de la France et pointe du doigt l’indolence des Nations Unies et des autres pays de la région en Afrique. C’est pour ces raisons qu’il réfute l’idée que la France devrait faire acte de repentance. « La France n’a pas à s’excuser pour le génocide au Rwanda », clame Balladur.

Arguant ensuite que la France n’avait mandat pour intervenir au Rwanda, sans entrer dans une sorte d’ « expédition coloniale ». Pourtant, le rapport de la commission d’historiens français est clair. Il évoque des « responsabilités lourdes » des autorités françaises de l’époque. Edouard Balladur était le premier ministre de François Mitterrand.

afrikmag

PlaneteActu.com

International POLITIQUE SOCIÉTÉ