Ministère de la Défense : Chériff Sy à l’écoute des forces de défense de la deuxième région militaire

Spread the love

Le ministre d’État, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Chériff Moumina Sy, était en tournée, le vendredi 27 Mars 2021, dans la 2e région militaire du Burkina Faso. À travers cette visite, il a pu non seulement s’imprégner des conditions de vie et de travail des différentes troupes de cette garnison, mais aussi les galvaniser davantage dans le combat pour la sécurisation et la défense du territoire national.

C’est à l’état-major du camp militaire Ouézzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso que la visite du ministre en charge de la Défense nationale, Chériff Moumina Sy, a débuté. Là, le visiteur a été accueilli avec tous les honneurs militaires dignes de son rang. Après ce cérémonial, pas de round d’observation. Le travail commence de plain-pied par un huis clos entre le ministre d’État et la hiérarchie du camp Ouézzin Coulibaly. Après cette séance de travail qui a duré une trentaine de minutes, place à la visite terrain.

Ainsi, du centre de pliage des parachutes au chantier de la nouvelle porte d’entrée du camp, en passant par l’infirmerie de la garnison, puis le champ de tirs, bref, le ministre a tout visité. De là, la délégation a mis le cap sur l’École nationale des sapeurs-pompiers. Elle (la délégation) a pu admirer les différentes démonstrations de sauvetage, de mise en sécurité et de natation de sauvetage ; avant de se rendre à la base aérienne. Là également, des explications détaillées ont été données au ministre sur la fonctionnalité de l’aéronef de la base. Le ministre d’État a aussi visité le chantier de construction de la base aérienne opérationnelle avancée, avant de boucler sa tournée au camp de gendarmerie de Kuinima.

Une satisfaction pour le ministre de la Défense

JPEG - 82.7 ko

Chériff Sy débute sa visite à l’état-major du camp militaire Ouézzin Coulibaly

L’ambiance était la même à chaque passage du ministre, honneurs militaires, rencontre à huis clos. Et c’est avec enthousiasme que Chériff Sy dit avoir effectué cette tournée. « Nous avons rencontré toute la hiérarchie militaire et les différents corps. Nous avons pris la température des lieux et nous nous sommes beaucoup appesantis sur les difficultés logistiques et humaines qu’ils ont. Nous avons pris bonne note pour qu’au retour, nous puissions apporter des solutions adéquates sur ce que nous avons constaté », a-t-il déclaré au terme de cette visite.

Selon le ministre Chériff Sy, cette deuxième région militaire regroupe l’essentiel des forces armées nationales, d’où l’intérêt de cette visite. Pour lui, il est bon et intéressant d’aller souvent au contact de « ses hommes », afin de toucher du doigt certaines réalités du terrain. En effet, il dit avoir échangé aussi avec les sapeurs-pompiers sur tout ce qu’ils font dans la protection civile. « Ce que les gens ne savent pas, c’est qu’ils sont aussi sur le théâtre des opérations avec nous et ils donnent de grands résultats. C’est pourquoi, nous sommes allés leur présenter toute notre admiration pour le travail abattu », a confié Chériff Sy.

JPEG - 113.5 ko

Le ministre Chériff Sy à l’École nationale des sapeurs-pompiers

A la base aérienne, le ministre de la Défense affirme que les investissements montrent qu’il y a eu un effort considérable du gouvernement à l’endroit du volet aérien qui, selon lui, est un élément central de la lutte contre le terrorisme. « Au niveau de cette base, nous sommes en train de construire une base opérationnelle avancée. Nous le faisons à Bobo-Dioulasso et dans d’autres régions. Ce qui va nous permettre d’avoir un héliport de type nouveau pour faciliter non seulement le travail de nos troupes d’élites, mais aussi pour permettre le transport des biens et de personnes. C’est un gros investissement que nous faisons dans ce domaine qui doit changer la face et les méthodes de travail au niveau de l’appui aérien », a-t-il signifié.JPEG - 88.2 ko

Le ministre d’État, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Chériff Sy

À en croire le ministre Chériff Sy, cette deuxième région de gendarmerie couvre un territoire très grand qui a, à peu près, une population de six millions d’habitants qu’il faut sécuriser et défendre. Ce que l’on peut retenir de sa tournée à Bobo-Dioulasso, c’est qu’il repart avec un cahier rempli de doléances et de recommandations sur l’amélioration des conditions de vie et de travail des forces de défense et de sécurité. Mais qu’à cela ne tienne, c’est avec une grande satisfaction que le ministre continue sa tournée dans les autres régions du pays.

Romuald Dofini
Lefaso.net

PlaneteActu.com

National SECURITE