Protection de la femme et de l’enfant :Les noyaux relais de la voix du Paysan toujours déterminés

Spread the love

Les noyaux relais de la radio « La voix du paysan  ont organisé les 18 et 19 décembre 2020, diverses activités  contre les pratiques  nuisibles  aux femmes à savoir l’excision, les grossesses précoces, le mariage des enfants. La cérémonie  de clôture tenue le samedi 19 décembre en présence du directeur de la radio, Adama Sougouri, du secrétaire général de la fédération nationale des groupements naams (FNGN)   et du conseiller technique du ministre de l’Agriculture Boucari Sawadogp, parrain   a été sanctionnée  par des récompenses à l’endroit des participants aux différentes compétitions. L’organisation de ces 48h d’activités des noyaux relais a reçu un accompagnement de l’UNICEF 

 Activité   de salubrité et de plaidoyer, émissions radiophoniques, conférence publique,   jeux concours inter noyaux, course féminine de cyclisme, ce sont   les activités phares qui ont meublé la célébration des 48 heures des noyaux relais dans la commune de Namissiguima.

Pour le directeur de la radio Adama sougouri, l’objectif visé  par la radio est de rendre hommage aux hommes et femmes qui se sont portés  volontaires au titre  de   noyaux relais pour prêcher l’abandon des  pratiques néfastes contre la gent féminine et les enfants   au sein de leurs communautés.

Il a traduit ses encouragements à ces collaborateurs  de la radio avant de les inviter à redoubler d’efforts pour anéantir les résistances  afférentes à l’abandon de ces pratiques.

Le secrétaire générale de la fédération nationale des groupements naams a traduit toute l’importance du travail abattu par la radio et ses noyaux relais pour susciter l’éveil des consciences par rapport aux pratiques néfastes des femmes et des enfants.

                          Imprimer un véritable changement de comportement

 Le conseiller technique du ministre de l’Agriculture Boucari Sawadogo , parrain de la cérémonie   à quant à lui félicité la radio pour les nombreuses activités qu’elle conduit   pour imprimer    un changement de comportement. Il a relevé que  les pratiques néfastes sur la femme ont la peau dure d’où la nécessité d’asseoir une campagne de communication de proximité   permanente.

La voix du paysan selon lui montre l’exemple dans ce sens. Il a souhaité que ce combat de la radio inspire d’autres structures.  Le président  régional des fidèles auditeurs de la radio Voix du Paysan a pour sa part traduit l’engagement de ses pairs à rester aux cotés de la radio pour combattre ces fléaux qui nuisent à l’épanouissement de l’autre moitié du ciel et de ceux qui se présentent comme les futures bâtisseurs de la nation

            Accorder   à la femme toutes ses forces. 

Pour lui, si la femme jouit de toutes   ses forces, c’est l’ensemble de la société qui gagne. Le fait marquant  de cette cérémonie,  ce sont les récompenses accordées aux participants aux différentes activités.

Les plus entreprenantes à la course féminines  sont reparties avec de fortes récompenses. La première a bénéficié d’un vélo neuf et la somme de 10 000 FCFA.  Une somme de 70000 et un vélo  ont été accordés à la 2éme. 

Les 3 autres parmi les 5 premières à l’arrivée ont eu  également des récompenses conséquences. Chacune des autres participantes est repartie avec une somme de 2000fcfa et un tee-shirt. 

Par Gildas Salo et Léonard Ouédraogo

Collectivités SANTÉ SOCIÉTÉ