Forces armées nationales : 11 compétences spécialisées intègrent les rangs


Après neuf mois de formation aux rudiments du métier des armes à l’Académie militaire Georges Namoano (AMGN), 11 élèves officiers spécialistes ont été jugés dignes de porter l’épaulette de sous-lieutenant, ce mardi 15 septembre 2020. C’est le camp Guillaume Ouédraogo qui a accueilli la cérémonie de sortie de promotion en présence de la hiérarchie militaire, du ministre en charge de la Défense nationale, Moumina Chériff Sy et de nombreux parents. Avec pour parrain l’ancien président du Faso, Jean Baptiste Ouédraogo, cette 10e promotion des officiers spécialistes est composée de six médecins, un ingénieur en informatique, un ingénieur en télécommunication, un ingénieur géomètres et un gestionnaire de ressources humaines.

Hymne national, allocutions, remise d’épaulettes et défilé ont été les grands axes de la sortie officielle de la 10e promotion d’élèves officiers spécialistes de l’Académie militaire Georges Namoano. Recrutés à travers un concours du ministère de la Défense, ces élèves officiers spécialistes ont vécu une formation de neuf mois au cours de laquelle ils ont appris les rudiments de la vie militaire et des matériaux nécessaires à la vie d’officiers pour servir dans leur différent service

.

Les onze officiers en position pour porter leurs épaulettes

« Ces stagiaires ont répondu aux objectifs de la formation », a confié le commandant de l’Académie Militaire Georges NAMOANO (AMGN), le lieutenant-colonel Didier-Yves Bamouni.

Exprimant leur sentiment à l’occasion de ce moment solennel, les impétrants, via leur délégué, Odilon Zongo, ont dit leurs gratitudes à leurs encadreurs (instructeurs) et à la hiérarchie pour la qualité de la formation dont ils ont bénéficié. Ils ont également exprimé leur reconnaissance à l’endroit de la population du Nahouri (province dont Pô est le chef-lieu) pour son accueil. Pour le délégué de la promotion, chacun dans son domaine de compétence s’engage à soutenir les actions déjà menées sur le terrain.

Le ministre en charge de la défense nationale, Moumina Chériff Sy portant au major de la promotion ses épaulettes, Sidiki Sawadogo

Pour les élèves officiers spécialistes, cette formation, débutée le 14 décembre 2019 a été une expérience enrichissante pour leur vie. Cette métamorphose de civil à militaire s’est opérée dans l’émerveillement et parfois dans la sueur et la douleur mais surtout dans la pure tradition militaire. C’est pourquoi ils s’engagent à relever le défi dans ce noble métier des armes.

Le chef d’État-major général des armées, le Général de brigade Moïse Miningou, s’est d’abord réjoui des résultats enregistrés par les élèves officiers spécialistes de la 10e promotion. Il a ensuite adressé ses félicitations au commandement des écoles et centres de formation avant de saluer le dévouement et l’engagement constats de l’ensemble des cadres et du personnel de l’AMGN. Il les a exhortés à être des officiers compétents et ingénieux. D’être des officiers capables de travailler avec peu de ressources dans l’intérêt du peuple burkinabè et surtout qu’ils ne oublient jamais qu’un « officier est avant tout, un homme pétri de valeurs » a-t-il-ajouté.
Le président Jean Baptiste Ouédraogo, dit avoir « accepté d’être le parrain de cette promotion pour une seule raison. Parce qu’il est médecin et parmi les récipiendaires il y a une bonne flopée de médecins ».

Le chef d’État-major général des armées, le Général de brigade Moïse Miningou

Mais il y a bien d’autres raisons. « On parle de promotion d’élèves officiers spécialistes, cela répond effectivement au vœu que nous souhaitons dans les institutions ; disposer de spécialistes. Surtout dans l’armée car on en a besoin. Je leur souhaite une très bonne carrière » a-t-conclu.

Le président Jean Baptiste Ouédraogo, parrain de la promotion

Vue des spécialistes de la 10e promotion

À l’issue des contrôles, les résultats obtenus se présentent ainsi qu’il suit. La plus forte moyenne de la promotion est 15/20 et la moyenne de la classe est de 14. Le major de cette promotion est Sidiki Sawadogo avec la moyenne de 15/20.
Le but général de la formation militaire des élèves officiers spécialistes est l’acquisition des connaissances et comportements militaires de base nécessaires à l’officier spécialiste pour tenir un emploi dans son domaine de spécialité et autre au sein des Forces armées nationales. Ils sont désormais outillés sur les connaissances générales concernant le groupe d’infanterie et sur d’autres rudiments des forces armées nationales.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Planeteactu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *