Eau et Assainissement – Burkina Faso: L’eau reste encore une denrée rare en milieu rural


Le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement (MEA) a tenu le lundi 18 mai 2020, par visio-conférence, son premier Conseil d’Administration du Secteur Ministériel (CASEM). A la faveur de ce conseil, la rédaction de Sentinelle BF a reçu une copie du Rapport annuel de performance du Programme eau potable 2019. Le rapport présente les taux d’accès en eau potable, sur le plan national, en milieu rural et en milieu urbain, de 2018 et 2019.

Le Burkina Faso ambitionne réaliser le point n°6 des Objectifs de Développement Durable (ODD) qui est de « garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau ». Pour se faire, le pays a mis en place le Programme « Approvisionnement en Eau Potable » (AEP), avec pour objectif la satisfaction durable des besoins en eau potable des populations en quantité et en qualité. Sa mise œuvre est assurée par la Direction Générale de l’Eau Potable (DGEP) en collaboration avec l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA).

Il s’agit de faire progresser le taux d’accès de 89,9% en 2015 à 100% en 2030 dans la zone d’intervention de l’ONEA et de 65% à 100% dans les localités non couvertes par l’ONEA. Le présent rapport fait donc l’état des lieux en matière d’accès en eau potable de l’année 2019.

 Taux d’accès national à l’eau potable

Sur le plan national, le Burkina Faso affiche un faible taux de progression d’accès à l’eau potable pour l’année 2019. En effet, on a noté en 2019, un taux national de 75,4% contre 74,0 % en 2018. Selon le rapport, les personnes desservies en eau potable au Burkina Faso s’élèvent à 15 356 034 personnes sur une population totale de 20 362 506 habitants.

A lire le rapport, cette faible progression du taux d’accès s’explique par l’accroissement annuel de la population; certains acteurs réalisent les ouvrages là où le besoin n’est pas primordial ; le non-respect des délais du plan de passation des marchés par les acteurs avec pour conséquence le non achèvement des travaux de réalisation des ouvrages etc.

Taux d’accès à l’eau potable en milieu rural

En 2019, elles sont 347 585 personnes qui ont eu accès à l’eau potable en milieu urbain. Le taux d’accès est alors passé de 67,3% en 2018 à 68,4% en 2019, soit une progression de 1,1 point. Au total 9 928 199 personnes sont desservies sur une population de 14 518 505 personnes en milieu rural, précise le rapport.

Cette faible progression du taux d’accès se justifie entre autres par l’accroissement annuel de la population, la situation d’insécurité dans certaines localités et la non contribution de certains ouvrages à la desserte en eau du fait de la non application du zonage dans les grands quartiers.

Le rapport explique que le taux d’accès présente cependant des grandes disparités au niveau des régions. Cela indique particulièrement un besoin d’accroître les investissements dans les régions ayant un taux d’accès inférieur au taux d’accès de 68,4% en milieu rural en vue de réaliser l’équité et le développement harmonieux des régions.

Taux d’accès à l’eau potable en milieu urbain

Le rapport indique que le taux d’accès à l’eau potable en milieu urbain en 2019 est de 92,9% soit une augmentation de 1,8 point par rapport à celui de 2018 qui était de 91,1%. La cible fixée à 96% n’est pas atteinte.

La population additionnelle desservie en eau potable en 2019 est de 290 777 personnes. Au total 5 427 835 personnes sont desservies sur une population urbaine de 5 844 001 personnes.

Sentinelle BF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *