Ethiopie: 35 touristes italiens refusent de rentrer chez eux malgré l’expiration de leur visa


Le gouvernement italien a ordonné la fermeture de tous les magasins, bars et restaurants du pays après que le nombre de morts dans le pays suite à l’épidémie de coronavirus a augmenté de 31% en 24 heures pour atteindre un total de 827.

Plus tôt mercredi, le service de la protection civile a déclaré que le nombre total de cas de coronavirus en Italie – l’État membre de l’UE qui a été de loin le plus durement touché par le virus – était passé à 12 462 contre 10 149, dont 560 en soins intensifs.

C’est dans ce context qu’un groupe de 35 touristes italiens ont refusé de rentrer dans leur pays. Ces touristes nous a dit qu’ils sont entrés dans le pays depuis décembre ont déclaré qu’ils avaient peur de retourner en Italie même en raison de l’épidémie de coronavirus. Ils nous ont dit que leur visa a expiré mais qu’ils resteront en Éthiopie jusqu’à ce que la situation soit sous contrôle

Ils ont dit qu’ils paieraient pour tous les frais qui leur seraient demandés à l’aéroport le jour de leur retour en Italie. Selon Francesco, l’un des touristes, seul un fou retournera dans un pays qui a des problèmes.

” Monsieur le Journalist, Savez-vous combien d’Italiens ont quitté le pays à cause de ce coronavirus?. Nous sommes plus de 1000 italiens ici en Ethiopie et nous ne pouvons pas quitter ce pays même si nous y sommes forcés. L’Europe dans son ensemble n’est pas sûre. L’Afrique est l’endroit le plus sûr pour être en ce moment, c’est pourquoi nous restons dans ce pays jusqu’à ce que le virus disparaisse ”

Cardozo, l’un des touristes, a regretté pourquoi il était contre la crise des migrants. Il a dit qu’il n’avait jamais pensé que quelque chose comme ça se produirait dans son pays et le forcerait à quitter le pays. Il affirme qu’il ouvrira les portes de sa maison aux migrants africains une fois de retour dans son pays.

Même s’il est possible de renouveler votre visa une semaine avant la date d’expiration en Éthiopie, ces touristes affirment qu’ils n’avaient aucune idée et qu’ils contacteront l’ambassade pour plus d’informations sur la façon de prolonger légalement leur séjour dans le pays.

En attendant, ces touristes profitent de leur vie au clame dans un hôtel dans la capitale d’Addis-Abeba loin des problèmes de leur pays.

24jours.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *