Crise au conseil municipal de Gourcy  : La recette du gouverneur sauvera-t-elle le fauteuil de Mme le maire ?

Le gouverneur de la région du Nord, Hassane Sawadogo s’est déplacé à Gourcy  ce mercredi 19 juillet 2017 pour tenter de concilier les protagonistes de la crise  au sein du conseil municipal. D’un coté, il y a une partie de conseillers municipaux au nombre de 76 qui menacent de déposer une motion de défiance pour destituer Mme le maire Kadidija Traoré et de l’autre côté des responsables de la société civile qui ont organisé une marche pour mettre les conseillers en garde. 

 

Le conseil municipal de la commune de Gourcy traverse une crise ces derniers temps. Dénonçant une gestion cavalière et obscure de la commune par Mme le maire Kadidija Traoré, des conseillers se sont mis à la pêche de signatures pour la destituer par une motion de défiance. La coordination provinciale de la société civile, la coordination de la jeunesse et le mouvement dénommé « Je m’engage pour ma commune » ont anticipé en organisant une marche pour à la fin remettre une déclaration à Mme le Haut-commissaire de la province du Zondoma dans  laquelle, ils mettent en garde les conseillers contre leur tentative de destituer le maire.  Faisant fi de cette mise en garde, les conseillers frondeurs ont été déposés  leur motion au Haut-commissariat le lundi 10 juillet dernier avant de raviser sur ordre de certains responsables politiques.  Ces derniers préconisant  le règlement d’abord du différent au sein du parti majoritaire le MPP,  où sont issus Mme le maire et une grande partie des conseillers frondeurs. Des échanges se seraient engagés avec plusieurs personnes ressources après le retrait de la motion, mais les lignes ne semblent pas bouger à ce niveau. Sur instruction de sa hiérarchie,  le gouverneur de la région du Nord, Hassane Sawadogo a été à Gourcy ce mercredi 19 Juillet 2017  pour tenter un colmatage des brèches. Il a dit n’être pas venu avec une recette miracle  encore moins  vouloir  trancher pour tel ou tel camp. il a simplement conseillé à ce que la voie du dialogue soit privilégiée  pour  résoudre cette crise. Tout en invitant Mme le maire à suspendre la mise en œuvre de certains projets pour la recherche de la cohésion au sein du conseil municipal, le premier responsable de l’administration au Nord a suggéré la mise en place  d’un comité. Ce comité composé de Mme le Haut commissaire, de Mme le maire, de certains conseillers de représentants des autorités coutumières et religieuses, de responsables de la société civile à pour mission d’œuvrer au rapprochement entre les conseillers et le maire  pour permettre  une reprise saine des activités du conseil municipal.

Faso-nord.info

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *