CDP Yatenga : Le député Wendyellé Sawadogo face aux militantes

Les militants et militantes du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP Yatenga) était en face à leur élu national , Wendyéllé Sawadogo ce dimanche 19 février 2017 à Ouahigouya. A travers une assemblée générale au domicile du député, les secrétaires généraux des 13 départements et militants de la commune de Ouahigouya ont été informés des activités menées par l’assemblée nationale burkinabé durant sa première année de mandature. Cette rencontre a aussi permis aux leaders de présenter leurs vœux de l’année 2017 mais retrousser les manches afin de mieux redynamiser le parti.

 

C’est par une assemblée générale que le député Wendyéllé Sawadogo rendu compte aux militants de son parti des 12 mois d’activités de l’assemblée Burkinabé. Ce dimanche 19 février 2016, les militants n’ont pas ménagé leur mobilisation pour répondre à l’invitation des responsables provinciaux du parti. Et c’est par le bilan des lois, résolutions et enquêtes parlementaires que le Député a débuté la rencontre. Pour lui, l’occasion permet de donner des informations utiles aux militants mais aussi de resserrer les rangs au sein du parti.  A l’issu son bilan, l’homme du CDP Yatenga à l’assemblée n’a pas manqué de donner son appréciation personnelle des résultats de l’enquête parlementaire sur le foncier au Burkina.  Pour lui, les résultats dégagent une odeur de répression à l’endroit des militants de son camp. Et d’ajouter qu’à titre d’exemple, certains maires qui ont des dossiers sales dans le foncier qui sont allés au  parti au pouvoir ne  se sont jamais inquiétés. S’agissant de la justice, il a clairement affirmé qu’elle est sélective et visée sur leurs militants du CDP. A l’en croire les arrestations, auditions insensées tous azimuts des membres du dernier gouvernement Compaoré et bien d’autres à l’instar de sa personne n’est que politique. En un mot, le parti au pouvoir veut exterminer le CDP et rouler librement sur le boulevard politique burkinabé selon lui. Il a aussi expliqué que la lenteur de la justice burkinabè est une faute commune et il est préférable que la classe politique instaure un dialogue franc, source de cohésion sociale et de vraie réconciliation. Pour conclure, l’adjudant chef à la retraite a invité les militants à rester fidèles à l’idéal du parti de Blaise Compaoré pour la nouvelle conquête du pouvoir d’Etat. Quand au secrétaire générale de du CDP Yatenga, Barrou Oumar Ouedraogo , les militants du Yatenga sont très satisfaits de cette nouvelle démarche des élus car c’est ce qu’ils attendaient depuis longtemps. Il a donc fait savoir, qu’il reste très engagé au CDP et satisfaits car les militants sont toujours bien attachés à l’idéal du parti de l’épi et de la daba . Pour Mariam Ouédrogo, responsable des femmes CDP du Yatenga , c’est un honneur pour les militantes de voir pour la première fois un élu national faire de bilan d’activités au près de la base.  Elle a donc déclaré que le bon militant doit rester fidèle à son parti même en temps difficile. De ce fait, elle a lancé un appel à la junte féminine du parti de toujours de rester attachées aux idéaux du CDP. Mariam Ouedraogo a conclu qu’on ne s’engage pas dans un parti parce qu’il a le pouvoir ou les moyens. Dans le cité de Naaba Kango , l’occasion fut belle pour les leaders du CDP de remonter le moral des militants et militantes pour les échéances futures.

 

Faso-nord.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *