Crise au conseil municipal de Gourcy: Réactions après marche de conseillers signataires de la motion

Rencontrés après la marche de la société civile pour protester contre la motion de défiance déposée par les 72 conseillers pour débarquer Mme le maire de Gourcy , les porte-parole des signataires , le 1er adjoint au maire de la commune , Lassané Koma , la 2eme adjointe Azéto Ouédraogo /Sawadogo, le président de la commission affaires génerales et sociales , Adama Ouédraogo, le conseiller municipal du secteur 5 , Noufou Ouédraogo et celui du village de regemba, Lassané Sawadogo affichent une mine sereine . 

Ils estiment que c’est le droit d’une partie de la population qui soutiennent le maire de marcher . C’est une expression démocratique et  c’est le droit de chaque citoyen d’exprimer son citoyen . Pour le 1er adjoint au maire , Lassané Koma cette marche n’entache en rien les raisons qui fondent leur motion de défiance . Il soutient que la collaboration avec le maire de la commune est difficile et elle foule au pied les délibérations du conseil municipal . Il  cite par exemple une délibération portant sur la fixation de prix de boutiques autorisée à 6000 fcfa pour le conseil municipal que Mme le maire a pris la responsabilité à elle seule de tripatouiller pour augmenter à 10000 fcfa la boutique . IL s’offusque également contre le refus du maire de justifier l’utilisation de 18  mois d’ un projet réattribué à la mairie , malgré les multiples rappels des conseillers.   Noufou Ouédraogo de citer d’autres délibérations portant retrait de gestion de l’auberge populaire de Gourcy et de la salle de cinéma auxquelles le maire refuserait d’exécuter . Il s’enrage également  du voyage du maire pour discuter de projets en Europe à l’insu des membres du conseil municipal . Accusé d’etre le manipulateur en chef , Noufou Ouédraogo dit n’avoir pas le temps pour repondre à des spécialistes de l’intoxication . Il estime  que les conseillers sont suffisamment responsables pour prendre des décisions .  Pour lui , il n’est pas question de suivre aveuglement  et de cautionner cette gestion opaque de l’administration communale par la patronne  du conseil municipal . La 2eme adjointe quant a elle dit etre l’objet de calomnies orchestrées par Mme le maire .Sa patronne montre à chaque fois une oreille dure quand elle veut lui prodiguer des conseils . Si les conseillers ont déposé la motion de défiance sans attendre une décision de leur parti , ni les résultats de l’inspection des services du ministere de l’Administration territoriale ,  à en croire le 1er adjoint au maire, c’est simplement parce ca chauffe dans la maison alors que ces instances tardent à trancher les différends  qui les opposent à Mme le maire . Afférent aux menaces de la société civile d’agir autrement si les conseillers s’entetaient  dans leur attitude de défiance contre le maire , Noufou Ouédraogo répliquera en disant que la société civile n’a pas le monopole de la rue . « Nous sommes 72 et chacun de nous est capable de mobiliser 100 personnes pour une marche , on verra où se trouve le rapport de force . Nous nous conformons pour le moment aux dispositions du code géneral des collectivités territoriales » soutient-il   et le 1er adjoint au maire de renchérir «  j’ai été élu dans un secteur notamment le 3  qui compte 4000 personnes . Est –ce que le nombre de gens qui ont marché vaut 4000 » .  Ambiance .

Faso nord info

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *