Prévention du cancer de sein:  » Sylvie Ouédraogo invite ses sœurs à l’auto palpation préventive »

Le cancer de sein fait de plus en plus de nombreuses victimes. Depuis quelques temps,  les femmes adeptes lancent des messages à l’endroit de leurs soeurs en les invitant à l’auto palpation préventive sur le réseau social facebook. Sylvie Ouédraogo , est l’une des actrices majeures de cette campagne que nous avons rencontrée sur  le mëme réseau ce jeudi 19 janvier 2017 . Elle n’a pas manqué d’inviter les femmes à une forte mobilisation pour passer le message. Elle est l’une des actrices wagons de cette campagne à Ouahigouya .

 

Le cancer de sein est une de plus en plus triste réalité constatée de nos jours dans nos contrés . Ce qui est inquiétant,  les chiffres des victimes  de cette maladie sont  de plus en plus croissants. C’est ainsi qu’une campagne dénommée  » campagne de prévention appelée l’auto palpation préventive » sur les réseaux sociaux. Par cette acte, les acteurs invitent donc leurs soeurs et mamans à la pratique de l’auto palpation préventive. L’une des actrice majeures de cette campagne sur les réseaux sociaux est Fati Sylvie Ouédraogo, enseignante à Ouahigouya.

  sylvie.jpgTrès soucieuse de ce phénomène, elle n’a pas hésité à demander notre apport afin  de mieux passer son  message . « La pratique de l’auto palpation est très simple et importante. Elle vous permet de détecter très tôt d’éventuels cas de cancer de sein. Il  souligner qu’un cancer sein détecté très tôt est presque une maladie bénigne. Mais tardivement détecté, il devient une catastrophe irréversible. Et c’est avec le triste constat que certaines arrivent tard devant le médecin que nous  invitons donc à la pratique régulière de l’auto palpation du cancer de seins » a-t-elle lancé. Avant de conclure, en inviter les femmes à s’adonner  régulièrement à cette pratique qui ne coute rien , mais très importante.  » Chères sœurs, chères mamans, lisez ce message, pratiquer l’auto palpation et d’hésiter pas à passer l’information  » a lancé Sylvie Ouédraogo


Les types de cancers

Il n’existe pas moins de 200 types de cancers différents. On peut les répartir en 4 grandes catégories:

Les cancers «solides» : Les tumeurs solides peuvent se développer dans n’importe quel tissu: peau, muqueuses, os, organes, etc. Ce sont les plus fréquents puisque, à eux seuls, ils représentent 90% des cancers humains.

On distingue 2 types de tumeurs:

Les carcinomes sont issus de cellules épithéliales (peau, muqueuses, glandes). Exemples: cancers du sein, des poumons, de la prostate, de l’intestin, etc.

Les sarcomes, moins fréquents, sont issus de cellules des tissus conjonctifs (dits tissus de «soutien»). Exemples: cancers de l’os, du cartilage, etc.

Les cancers «liquides» ou sanguins

On distingue 2 types de cancers dits liquides:

Les leucémies sont des cancers du sang et de la moelle osseuse. Les leucémies sont liées à la multiplication anarchique de cellule précurseur (cellules immatures qui donneront naissance à des cellules «adultes») des globules blancs dans la moelle osseuse. Ces cellules vont ensuite envahir le sang.

Les lymphomes sont des cancers du système lymphatique: ganglions, mais aussi rate, foie, etc. Les lymphomes affectent les lymphocytes, un type de globules blancs. Il existe 2 grands types de lymphome, hodgkinien et non hodgkinien, dont les traitements et le pronostic sont différents. 

Cancer2.jpgLes cancers «métastatiques» ou disséminés : Un cancer métastatique ou disséminé signifie que les cellules cancéreuses ont migré à travers le corps, par la voie des vaisseaux sanguins ou lymphatiques et ont colonisé un ou plusieurs autre(s) tissu(s), loin de la tumeur d’origine. Différents organes peuvent être colonisés par ces métastases: os, foie, cerveau, poumon, etc. Mais la nature d’un cancer reste toujours déterminée par son point de départ. 

Les cancers secondaires : Il arrive que certains traitements anti-cancer, indispensables pour guérir la maladie, puissent eux-mêmes provoquer l’apparition ultérieure de nouvelles cellules cancéreuses. Ce sont les cancers secondaires, consécutifs à un traitement. Le type de cancer, sa localisation, son degré d’agressivité, ses manifestations cliniques et l’état de santé du patient déterminent la façon dont le cancer est traité.

Source: www.cancer.be Cancer 9.jpg

Conseils : “ Cancer de sein ”

 

Allaiter votre bébé

Laver votre soutien gorge quotidiennement

Eviter les soutiens gorge-noirs en temps de chaleur

Ne pas porter de soutien gorge en dormant

Ne pas porter régulièrement de soutien gorge avec armatures

Toujours couvrir votre poitrine complètement avec un foulard ou une écharpe lorsque  vous êtes au soleil

Utiliser un déodorant mais pas un anti- transpirant

 

Message d’un hôpital de lutte contre le cancer

 

Par Drissa wendbark

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *