Centre médical de Gourcy :Racket à ciel ouvert

Des pratiques de certains agents du Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Gourcy irritent la population.  De nombreuses personnes disent en avoir marre d’être arnaquées par les agents de santé. Si ce ne sont pas des produits détenus par devers eux qu’ils obligent les patients à acheter, ils t’administrent une injection avant de te réclamer 1000 FCFA sans le moindre reçu. Cette dernière pratique est courante quand il s’agit des consultations des enfants. Le racket est institutionnalisé au point que qu’à un certain moment, on fait le bilan du butin pour une répartition entre les agents du service. jpg_g1.jpg

Tout dernièrement, une dame aurait refusé de percevoir l’argent du racket, argumentant comme quoi les agents de santé sont plus nantis que les pauvres patients et leurs accompagnateurs. Il n’en fallait pas plus pour que les têtes pensantes de cet enrichissement illicite sur le dos des malades traitent la bonne dame de tous les noms d’oiseaux. On a comme l’impression qu’au CMA de Gourcy, le vice est devenu la règle en lieu et place de la vertu.  Des plaignants ont posé le problème à des leaders d’opinions de la province afin que ces derniers intercèdent au près du médecin chef du district dans le sens d’amener les fautifs à la raison. Ils se concertent également pour l’organisation d’une marche de protestation pour dénoncer ces indélicatesses récurrentes dans cette structure publique.  Inauguré en novembre 2012, ce CMA dont la construction a couté environ un milliard 200 millions sur financement de la banque islamique de développement (BID) et l’Etat Burkina, n’offre pas de conditions de séjour commode aux usagers à cause de l’absence d’un point d’eau. Si on en rajoute des histoires de racket, on comprend toute la peine de la population. Dommage qu’au CMA de Gourcy, on refuse encore de se conformer à ce slogan de « Plus rien ne sera comme avant »

Faso nord info 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *