Séguénéga : EDUCO lance un diagnostic participatif de son programme de base.

L’ONG EDUCO a lancé  le vendredi 12 janvier 2018 à Séguénega, province du Yatenga, situé à 60 km de Ouahigouya , un diagnostic participatif dans le cadre de la mise en œuvre de son programme de base.

Intervenant dans la province du Yatenga depuis 2004 dans 5 communes (Oula, Koumbri, Barga, Namisguima et Ouahigouya), l’ONG EDUCO a étendu  ses activités à la commune de Séguénega en 2016. Selon le directeur pays de l’ONG EDUCO, Edouard Junior N’deye,  cette commune a été choisie à l’issue  d’une étude et d’une analyse  effectuées  dans les différentes localités de  la province du Yatenga. L’intervention à Séguenega se veut plus intégral et se construira autour d’un programme dénommé « Programme de base » .

 

1.JPG

 

En claire,  ce programme regroupera en un paquet les autres approches développées précédemment par EDUCO à savoir , le droit  de l’enfant  à une éducation équitable , transformatrice de qualité, tout au long de la vie, le droit à l’enfant de vivre dans un environnement sécurisant et producteur, le droit à l’enfant à exercer une citoyenneté active dans le cadre des systèmes publics , promouvant ses droits .

 

4.JPG

 

Le diagnostic participatif lancé sous la conduite de Seydou Ouédraogo, consultant international en protection sociale et services sociaux de base consistera à récolter des informations dans les différents villages,  les ménages,  les structures déconcentrées de l’administration publique et des ONG et associations. Les résultats de ce diagnostic permettront de mieux orienter les actions de EDUCO.  Selon le directeur pays de l’ONG, l’une des nouveautés est que la prise en charge des enfants s’étend de O à 18 ans mieux que de par le passé, où l’approche concernait   les   enfants du cycle   primaire.

 

2.JPG
Ce programme à l’entendre  ,  traduit tout l’engagement de EDUCO à prendre en charge les besoins prioritaires des communautés à la base. C’est aussi l’occasion pour cette ONG de mieux  tracer  son identité sur le terrain.  La circonscription d’éducation de   base de Séguénega 2  abrite  ce programme, se développant  dans 16 écoles de 13 villages. EDUCO rassure que sa démarche consiste à étendre progressivement les activités aux autres villages de cette commune. Le chef du village de Séguénega a invité les populations des différentes localités à s’impliquer et à faciliter la conduite de ce diagnostic participatif.  Des 04 pays d’intervention de l’ONG EDUCO à travers le monde,  la délégation du Burkina  a été désignée pour expérimenter cette nouvelle approche de programme de base, et c’est pourquoi le garant des traditions à  Séguénega insiste pour inviter l’ensemble de la population à mériter la chance et la confiance placée en elle.

 

5.JPG
Le préfet de la commune de Séguénega a assuré de la disponibilité de l’administration à collaborer franchement  avec l’équipe d’EDUCO dans la mise en œuvre de ce programme. Le plus heureux est  le maire, Adama Belem   pour qui cette intervention participera à donner de l’envergure aux activités communales  et au renforcement du capital humain. Déjà, le directeur pays de le guide de Educo au Burkina   annonce qu’une équipe de 10 personnes a été désignée pour la conduite de ce programme à Séguénéga. Le consultant pour sa part a donné un délai de 2 semaines pour la réalisation de ce diagnostic participatif.  Edouard Junior N’deye a laissé entendre , que la forte implication des autorités administratives , religieuses et coutumières confirme  de la pertinence  des indicateurs qui ont guidé le choix de Séguenega   pour  la mise en œuvre de ce programme  .

 

faso-nord.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *